27 avr. 2017

Inclusion de travailleurs handicapés : une expérience réussie à Limoux

Intégrer des personnes handicapées mentales dans une entreprise classique ?  Une expérience qui mérite d’être vécue, aussi valorisante pour le travailleur handicapé que pour ses collègues.

Témoignages de Philippe Delanef, directeur de l’ESAT et de l’entreprise adaptée de l’ASM à Limoux, Jean-Luc Houssu, Directeur régional d’Elior Services Sud-Ouest et Laurent Bustos, responsable multi-sites chez Elior Services*. 

À Limoux, Philippe Delanef est le directeur de l’USSAP**, un ESAT de 100 personnes, et d’une entreprise adaptée (12 salariés).


Vous avez décidé d’accompagner une personne en situation de handicap psychique dans un projet d’inclusion en entreprise non protégée. Quel était votre objectif ?

Philippe Delanef : Ce projet est né d’une réflexion que nous avons eue avec Jean-Luc Houssu, d’Elior Services. Alors qu’en théorie, ESAT et entreprises adaptées devraient accueillir des gens temporairement, et constituer des passerelles entre milieu protégé et milieu ordinaire, on en est encore très loin en pratique. Chez nous, à Limoux, nous avons eu une seule sortie de l’ESAT sur les cinq dernières années, et… zéro sortie de l’entreprise adaptée. Certes, notre situation géographique est excentrée, le tissu économique local n’est pas très actif, mais il nous faut améliorer ce point crucial.


Comment cela s’est-il déroulé ?

Laurent Bustos, qui a accompagné le travailleur au quotidien, raconte :
« Au terme d’une pré-sélection conduite par la direction, nous avons engagé une personne en situation de handicap pour trois semaines de stage à mi-temps dans le domaine du nettoyage, en hôpital et en EHPAD. J’avais comme mission de l’accompagner dans son travail.

« J’ai remis en question mon mode de management »

L’expérience a assez mal démarré, pour être honnête ! Je n’avais pas conscience au début de l’immense besoin de mise en confiance de ce travailleur. Je ne saisissais pas bien son appréhension à aller seul dans les services, passer récupérer des clés, ou à manipuler l’auto laveuse. La deuxième semaine, cet homme ne voulait plus aller travailler… Il m’a donc fallu revoir mon mode de management. La mise en confiance constituant une dimension clé du succès de son inclusion, j’ai dû agir en conséquence. Par exemple, pour lui apprendre la bonne manipulation d’un outil ou d’une machine, il est apparu nécessaire de le faire s’entraîner dans un endroit à l’abri des regards, avant de l’accompagner dans le service, de lui faire rencontrer des infirmières, des résidents. Et… la troisième semaine s’est très bien passée, avec un travailleur chaque jour plus volontaire ! »


Quels sont les résultats de ce pilote ?

Pour Jean-Luc Houssu, l’inclusion porte des enjeux de dimensions diverses : sociales, sociétales, managériales, pédagogiques, et aussi… juridiques. Le pilote a permis d’améliorer le cadre et les pratiques.

« J’invite toutes les entreprises qui le peuvent à suivre ce chemin », déclare pour sa part Laurent Bustos. « Car cette expérience humaine s’est révélée bénéfique pour toutes les parties prenantes :

 

  • la personne handicapée a apprécié la mobilité que lui apportait son poste : voir du monde, voir du pays, ça compte !
  • comme accompagnant, j’ai rencontré quelqu’un avec qui on peut avoir de belles conversations,
  • et pour les collègues valides, cette inclusion a généré une vraie fierté d’appartenance. Les collaborateurs trouvent ça chouette, tout simplement ! »

 

« Nous avons donné un avis favorable pour un contrat à mi-temps sur les tâches déterminées au cours du stage », précise Philippe Delanef. Et nous avons mis au point un référentiel d’outils d’évaluation des compétences, des capacités cognitives et sociales, de sorte à sélectionner et suivre au mieux les candidats à l’inclusion.


Pensez-vous que l’expérience puisse être étendue ?

« C’est une expérience réussie qui appelle un déploiement futur, résume Jean-Luc Houssu. Mettre en valeur les compétences, aider les autres à réussir dans leur travail, au-delà de leurs différences, quel chef d’entreprise s’y opposerait ? Il faut simplement être prêt à se remettre un peu en question. J’encourage les dirigeants à développer des partenariats avec des ESAT ou des entreprises adaptées. »

Laurent Bustos ajoute : « C’est une chance pour tout le monde – et tout le monde a droit à sa chance. » Et Philippe Delanef conclut : « l’inclusion, ça ne doit pas faire peur - de se retrouver seul avec quelqu’un qu’on ne saurait pas gérer, ou de ne pas avoir les moyens d’adapter le poste et de former son personnel à la prise en charge d’un travailleur handicapé. Il faut garder en tête que son suivi sera permanent, par son ESAT ou son entreprise adaptée d’origine. »





*Elior Services s'est engagé dans la mise en oeuvre de politiques structurées en faveur du recrutement et du maintien dans l’emploi de personnes en situation de handicap sur leurs différents périmètres opérationnels. Pour en savoir plus : elior-services.fr

**Spécialisée dans les soins aux malades mentaux, handicapés, et personnes atteintes de maladies neurodégénératives, l’USSAP ((http://www.ussap.fr)) regroupe depuis ses locaux de Limoux des associations qui gèrent plus de 100 établissements de la région, parmi lesquels des ESAT et des entreprises adaptées. On y trouve notamment l'Association Audoise Sociale et Médicale (ASM) fondée en 1976, le Réso Toulousain, l’ASCV (Côte Vermeille et Vallespir), l’ABAS (Banyuls) et bien d’autres. L’USSAP emploie près de 3 000 personnes, de Bagnères de Luchon à Cerbere, de Castres à Narbonne, Perpignan, Carcassonne… 

 



Article proposé par Jean-Luc Houssu, Directeur Régional Sud Ouest, et Arnaud Iribarne, Responsable grand-comptes Santé et rédigé par Thierry Gillmann pour 100% Achats

Opérateur de référence sur les métiers du facility management, avec des équipes dédiées Propreté, Courrier, Accueil, Petite maintenance, Logistique et Espaces verts, Elior Services s'est engagé dans la mise en oeuvre de politiques structurées en faveur du recrutement et du maintien dans l’emploi de personnes en situation de handicap. Chaque année Elior Services recrute plus d’une centaine de collaborateurs et accompagne dans l’emploi plus de 700 travailleurs en situation de Handicap au sein de l’entreprise.

 

 

 

Recevez un résumé mensuel de nos articles
Rechercher
Articles mis en avant
Le Stadium Manager : un chef d’orchestre au cœur du stade Des millions d’utilisateurs fréquentent aujourd’hui les stades. Pour leur permettre de bénéficier d’équipements agréables, propres...Lire la suite
Compte rendu des 8 conférences prospectives du SIMI 2016  Bâtiments connectés, nouveaux usages, transition énergétique, 100% Achats vous propose un compte-rendu de 8 conférences...Lire la suite
EcoVadis, la garantie d’achats responsables !En quoi consiste le classement EcoVadis ?Sur la base ISO 26000, qui donne aux entreprises...Lire la suite
Récemment
Le reporting RSE devient partie intégrante du business model des entreprisesStratégie, transparence des objectifs, audits certifiés... les entreprises peuvent désormais consolider des indicateurs et un...Lire la suite
Meilleurs articles du mois
7 bonnes pratiques pour créer et innover dans la fonction achatsCommentaire rédigé par : Anaïs Razin, à l’écoute des tendances Extrait de l'article publié sur www.decision-achats.fr   Lire l'article complet...Lire la suite
[Infographie] La digitalisation des achats en EuropeSynerTrade révèle des chiffres clés éloquents sur la digitalisation des processus Achats en Europe, après...Lire la suite
Rentrée 2017 : les 5 outils essentiels des Directeurs AchatsCommentaire rédigé par : Nolwenn Pigault, Responsable Marketing MSE / FM  Extrait de l'article publié sur : www.decision-achats.fr Les vacances d'été...Lire la suite